Laissez vos coordonnées, vous serez rappelé rapidement pour convenir d’un rendez-vous en fonction de votre emploi du temps :

Votre prénom et votre nom :

Votre téléphone :

Votre mail :

Votre e-mail :


Dites-nous ce dont vous avez besoin en quelques mots :

 


Au cœur du Bas-Rhin

Au service des entreprises 🙂

✔️ Création d’entreprise.

✔️ Comptabilité et paie.

✔️ Gestion administrative.

✔️ Conseils juridiques.


Demandez maintenant votre rendez-vous :



Vous venez d’obtenir votre diplôme et avez rendu fiers vos parents ? Vous avez enfin décidé de passer le cap et de vous installer en tant que professionnel libéral ?

Si vous êtes sûr du modèle de carte de visite que vous allez choisir vous l’êtes moins quant à la nécessité de recourir à un expert comptable car ceux-ci vous effraient. Après avoir passé en revue les spécificités administratives inhérentes à l’exercice d’une profession libérale et avoir eu un début de crise d’angoisse, vous allez comprendre que le recours à un expert comptable n’est pas obligatoire mais vivement conseillé.


Cependant, pas de panique ! Nous sommes là pour vous accompagner et vous aider à mieux comprendre en quoi ces êtres mystérieux sont des atouts pour votre entreprise.

Les spécificités administratives


Vous venez de faire l’acquisition d’une plaque dorée à votre nom, avec une calligraphie du plus bel effet ? Attention ! Avant de pouvoir apposer votre plaque rutilante sur la façade de VOTRE cabinet il faut passer par un parcours administratif initiatique d’environ trois mois qui commence dès la création de votre entreprise et continue après le début de votre activité. Dans ce méandre de formulaires CERFA et autres réjouissances administratives, les professions libérales non réglementées sont soumises à moins de formalités. Pour les autres, on reste calme, on vous explique tout ! 8)

Les formalités antérieures à l’exercice de votre activité

Si vous exercez une profession libérale réglementée

Répondent des métiers « réglementés » ceux dont vous ne pouvez prétendre à les exercer sans le diplôme adéquat. Cela afin d’éviter qu’un garagiste s’étant découvert une passion pour la mécanique buccale ouvre un cabinet dentaire.

Inscription au Conseil de l’ordre

Une fois votre diplôme en poche, la première étape, après avoir appelé toute votre famille pour leur annoncer la nouvelle, c’est de vous inscrire et faire enregistrer votre diplôme auprès du Conseil de l’Ordre qui régit votre corps de métier. Cette démarche permet de vous identifier en tant que professionnel diplômé, d’être inscrit au tableau régional ou départemental de l’ordre et surtout vous autorise à exercer.

Souscription à une assurance

Comme dans toute profession libérale réglementée, votre responsabilité est engagée en cas de faute dans l’exercice de votre mission. Il est donc impératif, dans votre intérêt et celui de vos clients, de souscrire à une assurance de Responsabilité civile générale et professionnelle. Parfois une assurance perte de revenus d’exploitation peut vous être imposée ou proposée.

Adhésion à une Association de Gestion Agréée

Pour certains métiers, l’adhésion à une Association de Gestion Agréée (AGA) peut être nécessaire pour pouvoir exercer. Par exemple les médecins doivent adhérer à la convention CPAM. Les AGA ont pour mission d’accompagner leurs adhérents dans la gestion de leur comptabilité et de leurs obligations fiscales.

Protection de votre patrimoine personnel

La majorité des professionnels libéraux exercent sous forme d’entreprise individuelle en raison des facilités inhérentes à ce statut.


Cependant, attention ! Ce type de structure ne permet pas la dissociation entre le patrimoine de votre entreprise et votre patrimoine personnel. Vous risquez donc, en cas de difficultés professionnelles, d’engager votre patrimoine personnel. Afin de protéger Rufus (votre cochon truffier), votre belle Citroën Méhari ainsi que votre collection de canards en porcelaine contre les huissiers, il convient de protéger vos biens avant le début de votre activité.


Pour ce faire plusieurs solutions existent :

  • Faire le choix d’un régime matrimonial adapté
  • Procéder à une déclaration d’insaisissabilité
  • Créer un patrimoine affecté à votre activité professionnelle

Pour certaines professions libérales non réglementées

Les activités libérales non réglementées ne sont pas soumises à l’obtention d’un diplôme mais certaines peuvent être soumises à des règles de déontologie. Une autorisation d’exercice ou une carte professionnelle peut alors être exigée. Cette autorisation est délivrée par la préfecture ou le ministère de tutelle de la profession. C’est par exemple le cas pour les Sophrologues.

Ouverture d’un compte bancaire pour TOUS à partir de 10 000 € de Chiffre d’Affaire

Lorsque vous exercez une profession libérale, réglementée ou non, il est obligatoire de procéder à l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre entreprise dès que le chiffre d’affaire dépasse 10 000 € annuels.


Demandez maintenant votre rendez-vous :


Les formalités à effectuer au début de votre activité

A partir de là, ceux qui ne se sentaient pas concernés peuvent commencer une lecture plus assidue car les règles qui suivent sont applicables à TOUS !

Déclaration de votre activité pour immatriculation auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE)

Tout professionnel libéral doit effectuer les démarches d’immatriculation auprès du Centre de formalité des entreprises compétent. Cette démarche doit être effectuée sous 8 jours après le début de l’exercice de votre activité.

Le CFE compétent est l’URSSAF (la Caisse Générale de Sécurité Sociale si vous exercez dans les DOM).

Si vous optez pour le régime de la société il faudra vous tourner vers le greffe du tribunal de commerce de votre région (sauf en Alsace Moselle où il conviendra de se tourner vers le Tribunal de Grande Instance statuant en matière commerciale).

Une fois votre déclaration (en ligne, en administration ou par voie postale) réalisée, votre CFE vous délivre un récépissé d’immatriculation. Votre calvaire s’arrête ici car cette seule démarche permet de vous identifier auprès des autres administrations :

  • l’assurance maladie
  • la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales
  • l’Urssaf
  • L’INSEE
  • Le centre des impôts.


Une fois toutes ces démarches effectuées vous pourrez enfin accrocher fièrement votre plaque aux murs de votre cabinet !


Vous avez ressenti les premiers symptômes d’une crise d’apoplexie à la lecture de cette liste des démarches à accomplir ? Alors commencez à demander des devis pour votre entreprise auprès de cabinets d’expertise comptable !


Demandez maintenant votre rendez-vous :


L’expert comptable, votre atout pour l’entreprise

Outre les formalités d’enregistrement de votre entreprise évoquées ci-dessus, l’expert comptable prend en charge votre comptabilité, vous libère de missions de gestion chronophages, vous apporte des conseils avisés et vous protège. Vous comprenez donc que bien que le recours à un expert comptable ne soit pas obligatoire, il est vivement conseillé =)

Il vous libère des nombreuses obligations comptables

L’expert comptable se chargera des nombreuses obligations comptables et de gestion dont vous n’avez ni le temps ni l’envie de vous occuper :

  • Tenue de comptabilité
  • Réalisation des comptes annuels (bilan, compte de résultat, liasses fiscales)
  • Révision comptable
  • Déclarations fiscales et sociales
  • Transmission de vos déclarations
  • Transmission des écritures comptables

Vous pourrez ainsi profiter de cet allègement d’emploi du temps pour vous détendre et aller compléter votre collection de canards en porcelaine sur les brocantes.

Il vous conseille et vous offre de nombreux services

Telle votre grand-mère, votre expert comptable est avant tout présent pour vous abreuver de ses précieux conseils tout au long de la vie de votre entreprise. Ses missions peuvent être vastes. En plus de rédiger vos déclarations fiscales et sociales, il peut vous présenter une offre de services complémentaires conséquente :

  • Conseil quant au choix de la structure juridique la plus adaptée à vos besoins.
  • Conseils financiers.
  • Offre d’optimisation fiscale.
  • Mise à disposition d’outils de gestion en ligne.
  • Réalisation d’audit interne.
  • Création de Business plan.
  • Mise en place de plan comptable.
  • Conseil pour votre immobilier.

C’est également lui qui vous aidera à protéger Rufus et le reste de votre patrimoine des huissiers en cas de problème.


Demandez maintenant votre rendez-vous :


Tel un super héros à votre service, il vous protège !

Le meilleur expert comptable est l’ange gardien de votre entreprise ! Il vous couvrira de son aile protectrice contre les risques encourus en cas d’erreur de comptabilité. En même temps c’est son travail !

Le métier d’expert comptable est réglementé et offre donc à ses clients la garantie d’une protection en cas de faute dans sa mission. Par exemple en cas d’erreur dans votre déclaration fiscale ce sera à lui d’en payer les conséquences. En bref vous pourrez dormir sur vos deux oreilles, bercé par les doux grognements de Rufus !

Vous avez compris l’intérêt que représente l’emploi d’un expert comptable pour votre entreprise mais rien n’y fait, ils vous font toujours aussi peur ? C’est parce que vous ne les connaissez pas bien 😉

4 choses que vous ignorez sûrement à propos des experts comptables

Le métier d’expert comptable est fascinant à bien des égards et reste assez méconnu du grand public dans ses détails. Ce sont des êtres mixtes, mobiles avec une solide formation =)

Ce n’est pas qu’un métier d’homme, les femmes prennent le pouvoir !

Longtemps exclues du domaine de la comptabilité en France (jusqu’en 1965 elles n’avaient pas le droit d’avoir un compte bancaire, alors tenir la comptabilité des autres…), les femmes commencent à s’imposer ! La profession voit le nombre de femmes qui la pratiquent augmenter et désormais 34 % des experts comptables de moins de 40 ans sont des femmes. De surcroît 60 % des candidates obtiendraient leur diplôme contre seulement 55 % des hommes.

Ils ne vivent pas cloîtrés dans un bureau avec de la moquette aux murs

Non, l’expert comptable ne reste pas assis derrière son bureau à chercher les dernières mises à jour d’Excel et essayer les nouvelles formules de calcul qu’il aura trouvé sur les forums d’experts comptables.


Les experts comptables sont en réalité des grands nomades. Ils passent beaucoup de temps en déplacement, hors de leur cabinet pour :

  • Visiter les entreprises de leurs clients
  • Comprendre la réalité du terrain afin d’être au plus près de vos besoins
  • Aller en formation
  • Assister à des séminaires
  • Assister à des réunions
  • Développer de nouveaux outils
  • Déjeuner

En bref, les experts comptables ont un emploi du temps bien rempli et sont intenables !

Ils font huit ans d’études…

Eh oui ! Les experts comptables comptent parmi les métiers pour l’exercice desquels un grand nombre d’années d’études sont nécessaires.

Il faut trois diplômes successifs pour prétendre atteindre le Grâal, le fameux DEC !

Après obtention de son bac, le candidat à l’expertise comptable doit obtenir successivement :

  • le Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) bac+3.
  • le Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) bac+5.
  • le Diplôme d’expertise comptable (DEC) bac + 8

Après ce long parcours, le candidat pourra compter au nombre des 20 000 experts comptables diplômés de France.

Beaucoup sont commissaires aux comptes

Les commissaires aux comptes sont sont les seuls à pouvoir procéder à un audit externe de votre entreprise. Leur mission est de vérifier la sincérité de votre comptabilité et de la certifier pour l’administration fiscale. C’est en gros l’inspecteur de votre expert comptable !

Beaucoup d’experts comptables sont en parallèle commissaire aux comptes (CAC pour les intimes) car il est possible d’exercer les deux fonctions (pas dans la même entreprise !). Pour devenir commissaire aux comptes et réaliser des audits externe, l’expert comptable doit justifier d’une formation complémentaire de deux années auprès d’un Commissaire aux comptes habilité.

Vous voyez qu’ils sont incontournables dans la vie de votre cabinet ! 😉 Désormais vous ne regarderez jamais plus ces héros du monde de l’entreprise de la même manière !


Demandez maintenant votre rendez-vous :


Un cabinet à proximité

Une relation à distance avec une plateforme en ligne à l’autre bout de la France ? Non merci ! Nous pensons que votre cabinet comptable doit se trouver à vos côtés pour comprendre les problématiques spécifiques à l’Alsace.

Au cœur des quartiers de Strasbourg

Les experts-comptables proposent des prestations dans tous les quartiers de Strasbourg :

  • Centre
  • Cronenbourg
  • Elsau
  • Krutenau
  • Quartier de la gare
  • Hautepierre
  • Koenigshoffen
  • Meinau
  • Montagne Verte
  • Neudorf
  • Orangerie
  • Robertsau – Wacken

Dans les environs de Strasbourg

Votre entreprise n’est pas dans Strasbourg même ? Aucun souci, des comptables qualifiés sont au service de leurs clients même dans les villes environnantes :

  • Schiltigheim
  • Bischheim
  • Eckbolsheim
  • Hœnheim
  • Oberhausbergen
  • Mittelhausbergen
  • Ostwald
  • Niederhausbergen
  • Lingolsheim
  • Souffelweyersheim